100_1989

Ou comment déguster les olives noires...

Après avoir ramassé les olives, il est hors de question de les consommer tout de suite, même si cette année elles sont très grosses, brillantes et très appétissantes. Non, un minimum de préparation est nécessaire pour pouvoir les mettre, au bout de quelques jours, sur votre table à l'heure de l'apéritif...

Une petite parenthèse quand même pour dire que l'olive noire a été une olive verte dans sa jeunesse ( c'est à dire avant maturité) car certains pensent qu'il y a des oliviers qui produisent des olives vertes et d'autres des olives noires ;-)

olives

Récolte 2008

J'en reviens à mon olive noire; pour pouvoir la consommer, il faut d'abord la piquer: soit avec une fourchette ou un cure dent... Ceci dit, Il existe des machines mais lorsqu'on en a une petite quantité, ça va assez vite...Le seul inconvénient est que cette opération laisse des taches tenaces sur les doigts.

IMG_0043

Une fois la corvée du piquage terminée, on les met dans une bassine ou un grand saladier, on les sale copieusement: environ 200 gr de sel fin par kg d'olives, on rajoute un peu d'ail et le temps va faire son travail: le sel va "cuire" les olives. Il ne faut pas compter les manger le lendemain car elles seront encore trop fortes mais au bout de quelques jours, (il faut les goûter de temps en temps et les remuer), elles seront prêtes. Plus on attend, moins elles sont fortes.

En les servant, on rajoutera de l'huile d'olive car elles auront séché un peu, ainsi que d'autres aromates au gré des goûts de chacun: thym, romarin...

Cette technique donne d'ailleurs lieu chaque année à Nyons à "La fête de l'olive piquée" clic

J'ai oublié de donner la variété: il s'agit de la Tanche, olive de Nyons.

IMG_0056

Voilà, ce sera ma dernière entrée avant les fêtes et  mon départ pour les Charentes, d'où bien sûr j'aurai quand même un oeil sur vos blogs culinaires...

Bon Noël à toutes et tous.

100_4348